Un tribunal autorise un joueur VIP à ne pas payer ses dettes de casino

scandale Star Gold Casino

La Cour Internationale de Singapour vient de prendre une décision plutôt rare dans le domaine des jeux d’argent. En effet, un joueur VIP a reçu l’autorisation de ne pas payer ses dettes de casino et l’établissement concerné va même devoir lui rembourser les frais de justice. Retour sur une histoire assez surprenante et qui risque de faire jurisprudence…

La drôle de semaine de Wong Yew Choy

Wong Yew Choy est un homme d’affaires singapourien et un joueur high-roller à ses heures perdues. En 2018, le Star Gold Casino, un établissement situé près de Brisbane en Australie, l’invite durant une semaine. Une habitude pour ce joueur qui reçoit régulièrement des offres similaires venant des casinos du monde entier. Cette fois-ci toutefois, rien ne va se passer comme prévu.

"Choy a terminé sa semaine avec des pertes de 30,6 millions de dollars, sans jamais régler la note."

Dans un premier temps, l’homme d’affaires est pourtant reçu comme un prince au Star Gold Casino : jet privé offert pour faire le voyage entre Singapour et Brisbane, suite luxueuse avec tous les équipements et services compris, allonge financière illimitée avec des markers… Au bout de quelques jours seulement, Choy émet toutefois le souhait d’écourter son séjour car de nombreuses erreurs auraient été commises par les croupiers.

Le casino présente alors ses excuses par le biais d’une lettre manuscrite et le joueur accepte de rester, tout en prévenant qu’il ne règlerait pas ses dettes si la situation perdure. Cela n’a visiblement pas été le cas puisque Choy a terminé sa semaine avec des pertes de 30,6 millions de dollars, sans jamais régler la note.

Une décision judiciaire en faveur du joueur

Star Gold Casino

Si l’homme d’affaires a bel et bien remis un chèque au casino à la fin de son séjour mouvementé, il s’empresse de demander à sa banque de faire opposition au paiement. Le Star Gold Casino est responsable à ses yeux de cette dette colossale en raison des fautes répétées du personnel.

L’établissement décide alors de porter plainte contre son joueur, l’accusant d’avoir fait un chèque en blanc et affirmant que ses pertes n’ont aucun lien avec les erreurs commises par les croupiers. La Cour Internationale de Singapour vient de rendre son verdict et la décision est formelle : Wong Yew Choy n’est pas obligé de s’acquitter de ses dettes et le Star Gold Casino va devoir lui rembourser ses frais de justice estimés à 14 600 $.

Selon le tribunal, les lois singapouriennes au sujet des dettes de jeu ne s’appliquent que sur les deux casinos terrestres du pays, à savoir le Resorts World Sentosa et le Marina Bay Sands. De ce fait, le joueur vient de battre le casino qui, bien entendu, a décidé de faire appel dans la foulée… Affaire à suivre.

Vous êtes meilleur que Wong Yew Choy au baccarat ? Tentez votre chance sur PlayAmo et profitez du bonus de bienvenue de 300 CHF.