Swiss Casinos Holding retrouve progressivement le sourire !

Swiss Casinos Holding retrouve progressivement le chemin qui mène vers l’équilibre financier et, par la même occasion, le sourire. En effet, après une perte annuelle estimée à plus de 7,7 millions de francs suisses en 2012, le groupe prestigieux a publié ses résultats (tardifs) de l’année 2013. Durant l’exercice précédent, qui s’est terminé le 1er janvier dernier, Swiss Casinos Holding a enregistré 7,2 millions de francs suisses de bénéfices.

Les bons résultats du casino de Zurich

Swiss Casinos Holding, la société nationale suisse basée à Zurich, peut désormais envisager un avenir meilleur. Suite à un exercice fiscal 2012-2013 difficile, le groupe est parvenu à remonter la pente en réalisant plus de 7 millions de francs suisses de bénéfices l’année précédente. Mais si les perspectives sont meilleures pour Swiss Casinos Holding aujourd’hui, c’est en grande partie grâce aux très bons résultats du casino de Zurich. Depuis son ouverture en 2012, l’établissement a permis de générer quelques 200 emplois. Il a également opté pour une politique de renouvèlement qui s’est avérée payante : le récent lifting du casino et l’installation de 390 machines à sous dernier cri ont su attiré les joueurs. La direction du casino a également misé sur des jeux quelque peu délaissés jusqu’alors, notamment le Punto Banco, le blackjack et la roulette américaine.

«Si le casino de Zurich affiche des résultats très prometteurs, les autres établissements gérés par Swiss Casinos Holding que sont celui de Zürichsee, basé à Pfäffikon, et celui de Schaffhausen, semblent eux aussi avoir retrouvé un regain d’énergie».

Si le casino de Zurich affiche des résultats très prometteurs, les autres établissements gérés par Swiss Casinos Holding que sont celui de Zürichsee, basé à Pfäffikon, et celui de Schaffhausen, semblent eux aussi avoir retrouvé un regain d’énergie. La hausse généralisée des activités liées aux jeux de hasard sur le territoire helvète est donc de bon augure pour la suite des opérations de Swiss Casinos Holding, qui, nous l’espérons, a définitivement renoué avec les chiffres noirs en 2013.

Reprise globale des activités des casinos suisses

La holding helvète possède des parts de marché dans d’autres établissements de jeux partout en Suisse, à Saint-Gall (plus de 97% des parts) mais aussi à Berne (plus de 31% des parts). Depuis fin 2013, Swiss Casinos Holding a dû augmenter ses effectifs. Ils sont désormais pas moins de 477 à œuvrer pour le bien-être de l’entreprise. Ce sacrifice s’est finalement avéré payant puisque le produit brut des jeux de Swiss Casinos Holding à augmenter. Il en va de même pour le rival français du groupe suisse, Barrière, qui peut lui aussi se satisfaire de résultats largement positifs.

S’il y a donc des avancées certaines dans le secteur des jeux de hasard en Suisse, il ne faut pas oublier que le marché reste très concurrentiel. Par ailleurs, les casinotiers doivent toujours faire face à certaines interdictions qui les empêchent d’être complètement opérationnels : il y a par exemple le fait que les consommateurs ne peuvent plus fumer à l’intérieur des salles de jeu. A titre d’exemple, chez le voisin français, le nombre de joueurs actifs a chuté à cause de la frustration qu’une telle censure a causée. Espérons donc que les casinos suisses ne subiront pas les mêmes conséquences dans l’avenir.