La CFMJ dévoile sa première liste noire des casinos en ligne

liste noire des casinos en ligne suisses cfmj

Depuis le 1er juillet, la nouvelle loi sur les jeux d'argent interdit les casinos en ligne qui n'appartiennent pas à des établissements présents sur le sol suisse. Dans cette optique, la Commission Fédérale des Maisons de Jeu (CFMJ) est chargée d'établir une liste des plateformes interdites sur le territoire helvète. La première du nom vient d'ailleurs d'être publiée et concerne plus de 65 opérateurs illégaux !

Une liste noire qui inclut plusieurs casinos en ligne de renom

Lors du référendum de 2018, les Suisses se sont montrés favorables à 72,5% pour un meilleur contrôle des casinos en ligne autorisés. Cela fait désormais deux mois que la loi est effective et que la CFMJ lutte activement contre les opérateurs qui ne paient ni impôts ni taxes dans notre pays. Pour preuve, la liste noire dévoilée début septembre pointe du doigt 65 noms de domaine qui doivent dès à présent être bloqués par les fournisseurs d'accès à Internet.

Casino suisse CFMJ

Parmi cette liste, 20 sites appartiennent au groupe Betworld, qui a décliné sa marque sous plusieurs appellations (betworld1.com, betworld2.com et betworld3.com, pour ne citer qu'eux). Si la plupart des autres plateformes citées restent relativement méconnues du grand public, on retrouve tout de même quelques enseignes de renom comme Bet 365, Bet At Home et Unibet. Bien sûr, cette liste risque encore de s'étoffer dans les mois à venir...

Un cadre strict qui régule l'activité des casinos en Suisse

Cette liste est la seconde conséquence directe de l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les jeux d'argent. Face à l'échéance du 1er juillet dernier, de nombreux opérateurs s'étaient déjà retirés d'eux-mêmes quelques semaines auparavant. En parallèle, quatre casinos terrestres suisses (Baden, Davos, Lucerne et Pfäffikon) ont déjà reçu l'aval pour proposer leurs jeux d'argent en ligne. Ils peuvent désormais soit créer leurs propres logiciels, soit tisser un partenariat avec un casino en ligne déjà existant.

"Face à l'échéance du 1er juillet dernier, de nombreux opérateurs s'étaient déjà retirés d'eux-mêmes quelques semaines auparavant."

Selon ces nouvelles mesures, les casinos avertis par la CFMJ auront une période de mise à l'épreuve de cinq ans avant de pouvoir prétendre à une future licence. Si un seul joueur suisse est accepté durant cette période, les opérateurs interdits se risquent alors à une exclusion définitive. En attendant, cette liste noire va permettre aux autorités compétentes de protéger davantage les joueurs suisses et de réguler le marché contre les éventuels blanchiments d'argent.

Tentez votre chance dès maintenant sur Cresus Casino et bénéficiez au passage d'un bonus de 300 CHF !